femmes 12janMesdames, messieurs, les représentants de la FOKAL, les membres des différentes associations du quartier : écoles, associations communautaires de base, socioprofessionnelles etc. et aussi ceux et celles venus de partout pour participer à cet événement.

Au nom du comité de AFCD (Association des Femmes cadres de Deslouis), je formule mes mots de remerciement à l'endroit de toute l'équipe de la FOKAL d'avoir, d'une part, fait choix du secteur des femmes organisées du quartier pour prendre la parole en ce jour du 12 janvier 2019, neuf ans depuis cette terrible catastrophe naturelle qui marquera encore longtemps nos esprits ; et d'autre part d'avoir pensé à ériger cet espace qui nous invite tous à réfléchir sur nous-mêmes, sur notre devenir et sur notre environnement bien trop dégradé. Ce lieu de recueillement, qui garde une énorme vivacité en dépit de la situation générale du quartier, le seul d'ailleurs à travers tout le pays, est un témoignage vibrant de ce qui est possible face à notre déchéance. Merci disais-je à la FOKAL pour ce moment à portée hautement symbolique conçu en mémoire des disparus.

Mesdames et messieurs permettez que mon adresse aille à l'endroit de ces femmes, ces militantes de la cause féminine en Haïti qui, malheureusement ont disparu. Citons parmi elles Myriam Merlet, Magalie Marcelin, Gina Porcenat...

Nous aimerions aussi avoir un mot spécial pour toutes les personnalités du quartier qui ont été atteintes mortellement lors de cette catastrophe. Leurs parents n'ont même pas eu l'occasion de faire leur deuil. Puisse ce lieu de recueillement permettre à ces familles de méditer sur la mémoire de ces gens.

Ce 12 janvier 2010 fera date dans notre mémoire, non seulement par l'étendue des dégâts matériels qu'il a causés, les morts qu'il a occasionnés, mais aussi les opportunités qu'il nous a offertes pour reconstruire ce pays. Mais malheureusement, les gouvernements qui se sont succédé au pouvoir après le séisme n'ont pas su profiter de ces opportunités et laissent un pays encore plus en lambeaux, malgré les sous qu'ils ont obtenus des institutions internationales, Ainsi nous nous demandons, perplexes, si un autre séisme de la même magnitude venait à nous frapper, ne serions-nous pas encore plus touchés qu'avant ?

Notre situation est chaotique, il nous faudra faire preuve de beaucoup plus de vigilance, de sérieux, de compétences et d'honnêteté pour aider le pays à se retrouver.

Je termine avec les mots du très populaire chanteur haïtien Joseph Emmanuel Charlemagne:

Pèp kanpe sou de pye w

Desten w se nan men w li ye

Louvè je w klè pou veye sanzave

Ki depi w tande l bezwen afè l regle

Sou ou l apiye.

Merci.

Dieula Augulna

Vice-Présidente

Association des Femmes Cadres de Deslouis

12 janvier 2019, Mémorial du Parc de Martissant

Adresse & contact du parc

 Martissant 23, Port-au-Prince, Haiti
 parcdemartissant@fokal.org
Téléphone: (509)28131695
                   (509)28131695

 

Porteur du projet

Le parc est un projet géré par la Fondation Connaissance et Liberté - FOKAL

LOGO FOKAL

 

 osf logo