Electricite a Martissant FOKALDepuis 2013, FOKAL intensifie ses actions d’éclairage public dans la communauté de Martissant suite à la demande des habitants du quartier. 142 systèmes d’éclairage constitués  de petites lampes solaires et 12 candélabres ont été installés dans six sous-quartiers. Soray où le projet a été initié, Dantès, Descayettes, Tibois,  Beny et  Deslouis sont les six sous-quartiers qui bénéficient du projet d’éclairage à Martissant.

Les demandes en éclairage public pour le quartier ont été initiées au départ par les organisations de femmes lors de plusieurs marches exploratoires autour des questions relatives à la sécurité des femmes dans la communauté. Depuis, plusieurs organisations de base de Martissant continuent d’adresser des correspondances à la fondation pour intervenir dans ce domaine dans leurs communautés. C’est un projet qui vise à apporter de l’éclairage dans deux points stratégiques, vu la configuration de Martissant: les corridors et les espaces de jeu.

Deux éléments sont considérés dans la mise en place de ces systèmes  solaires : les types de produits à utiliser et leurs capacités à durer le plus longtemps que possible. Ainsi pour apporter de la luminosité dans les corridors et les aires de jeu, deux types d’éclairages sont privilégiés: les petites lampes solaires de faible capacité pour les corridors et les candélabres solaires pour les aires de jeu.

Les 142 systèmes d’éclairage sont constitués de lampadaires solaires. Les 12 candélabres installés dans ces sous-quartiers sont montés sur des poteaux de 7.2 mètres d’hauteur avec des panneaux d’une capacité de 74 watts et offrent une luminosité de 24 watts.

Ce projet se réalise grâce à l’expertise de Concepteurs Lumière sans Frontière (CLSF), une institution française à but non lucratif qui, en plus de ses conseils sur les procédés à utiliser pour la mise en œuvre du projet, organise des rencontres avec les membres de la communauté. Elle accompagne également les organisations de base dans leur choix et leur démarche, anime des ateliers avec les membres de la communauté, les élèves, animateurs et usagers du Centre culturel Katherine Dunham.

L’objectif premier du projet d’éclairage public était d’améliorer la situation sécuritaire dans certains endroits difficiles du quartier de Martissant. Lors d’un entretien avec les responsables de Médecins Sans Frontières à Martissant en 2009, l’on a révélé qu’en grande majorité les cas de blessures qui  sont parvenues à leur service d’urgence, ne sont pas dus essentiellement aux actes de vandalisme perpétués par les gangs armés, mais surtout par des problèmes de circulation nocturne. C’est pourquoi, face à la forte demande de la population de la ZAC de Martissant, la Fondation a décidé d’accompagner les habitants pour améliorer leur cadre de vie.  Les demandes des organisations du quartier concernent le plus souvent : la réfection de murs de soutènement, des escaliers, de petites places publiques, le bétonnage de corridors, l’éclairage de terrains de jeu etc.

En raison des résultats obtenus dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’éclairage public, il est envisagé d’intensifier les installations en implantant le projet dans d’autres sous-quartiers et de développer des partenariats avec des jeunes afin d’implémenter un projet de bibliothèque lumière.

Adresse & contact du parc

 Martissant 23, Port-au-Prince, Haiti
 parcdemartissant@fokal.org
Téléphone: (509)28131695
                   (509)28131695

 

Porteur du projet

Le parc est un projet géré par la Fondation Connaissance et Liberté - FOKAL

LOGO FOKAL

 

 osf logo